Ferme de grand'maison Il y a 5 produits.

Eleveur de bovins

Situé à Chevreuse (78) dans le département des Yvelines en Île-de-France.

Les exploitants

Tout jeune, Frédéric voulait être éleveur de bovins, c’est à 18 ans qu’il acquit sa première vache et il est éleveur depuis maintenant 28 ans. Passionnée aussi depuis très jeune, Martine, consacre ses soirées et Week ends au travail sur l’exploitation.

Le cheptel

Ensemble, ils élèvent des bovins de race blonde d’Aquitaine, vache de race à viande dite « vache allaitante ». Ce sont des vaches de couleur sable à couleur caramel qui ne donnent que peu de lait, seulement le nécessaire pour l’élevage de leur veau. La Ferme de Grand’maison ne récolte ni lait, ni fromages. Ils élèvent quelques volailles, quelques lapins et quelques porcs fermiers sur paille, mais leur activité première est la vente de leur viande de génisse et de veau sous la mère.

L’exploitation

Dans leur ferme, une salle est aménagée pour la distribution de leurs colis de viande et des produits liés au GIE des Fermiers de la Forêt, GIE auquel ils appartiennent. Depuis déjà plusieurs années, Martine et Frédéric satisfont une clientèle fidèle et toujours plus nombreuse de personnes soucieuses de la qualité de leur alimentation. Toutes les bêtes sont nées sur l’exploitation (sauf les taureaux reproducteurs).

Les vaches sont toutes nourries avec des produits naturels et sans stress. Les animaux sont en pâturage d’avril à novembre, pâturages situés sur 50 km à la ronde. Ils entretiennent les vallées et participent en règle générale à la conservation de jolies prairies bien broutées. Certaines de leurs bêtes sont en pâture à SAINT REMY LES CHEVREUSE et participent à la réhabilitation de la prairie de la Glacière. Elles ont d’ailleurs fait la une du journal municipal « Le P’tit Rémy ». D’autres sont en pâture sur les communes de CHEVREUSE, CHOISEL, LE MESNIL SAINT DENIS, SAINT FORGET et SAINT LAMBERT des bois. En fin de saison ou durant les étés très secs, un apport de foin leur est fait dans les prés.

De fin novembre à mi-avril, les animaux sont rentrés à l’étable, à l’abri des intempéries. Les naissances étant en grande partie réalisées durant cette période. Bien que ce soient des gros animaux, les petits veaux sont sensibles à l’humidité. Il est donc important de les mettre à l’abri. Environ 100 vaches reproductrices et leurs veaux, des génisses (jeune vache n’ayant pas encore eu de veau) et des jeunes taurillons (jeunes mâles) sont accueillis dans les bâtiments. Soucieux de leur apporter les meilleurs soins, il est indispensable d'habiter au plus près, ceci afin de bien surveiller les animaux, surtout au moment des vêlages.

Il est courant qu’ils se produisent tard en soirée, voire en pleine nuit. La maison d'habitation est donc construite sur l'exploitation.